Briefing sur la Mutuelle d’Epargne et de Crédit de ASUDEC (MECRA)

Depuis sa création en 1998, ASUDEC (Africa’s Sustainable Development Council) octroyait des petits crédits aux femmes jusqu’à la mise en place de la MECRA en 2008, mais de façon informelle. En dépit des succès observés, le système de crédit tel que pratiqué alors, ne pouvait pas être efficace et durable au point de permettre à ASUDEC d’atteindre ses objectifs à long terme. Les dirigeants de l’ONG ont donc suggéré la création d’une institution de micro finance dénommée Mutuelle d’Epargne et de Crédit de ASUDEC (MECRA), qui fut agréée par le Ministère de l’Economie et des Finances en juillet 2008. Elle dispose d’une politique de crédit bien adaptée au groupes cibles que sont les populations rurales pauvres.

1.2- Les objectifsLa création de la MECRA permet de disposer de deux structures indépendantes mais liées par une convention de partenariat durable, mutuellement bénéfique et au profit des producteurs défavorisés.ASUDEC-développement (ASUDEC dans sa forme actuelle) qui subventionne les projets de développement au niveau familial et communautaire ; et La MECRA ou ASUDEC-crédit qui accompagne ASUDEC-Développement dans le temps et dans l’espace avec des services financiers au profit des producteurs émergeants. La MECRA a pour vocation :D’assurer l’éducation financière de ses membres préalablement à la mise en œuvre de financements d’activités ;D’offrir des services financiers adaptés destinés à couvrir les besoins sociaux et les besoins productifs (Besoins d’exploitations et besoins d’investissements) ; La MECRA se positionne comme une IMF mutualiste qui ambitionne de suppléer à certaines limites objectives des IMF classiques. Elle a pour vision :

1.3- La visionEtre un système financier décentralisé viable, professionnel, offrant des services de proximité rentables, accessibles et adaptés aux besoins et conditions de la majorité des ménages et individus encadrés par l’ONG ASUDEC.

1.4- La missionTravailler en synergie avec son ONG de tutelle, ASUDEC, pour promouvoir l’entreprenariat au sein des communautés vulnérables en offrant des produits financiers et non financiers adaptés aux femmes et aux jeunes proactifs et engagés dans le relèvement du défi de leur propre émancipation économique.